Codoliprane adulte 16 comprimés

Douleurs modérées à intenses - A partir de 15 ans

2,74 €

Attention médicament Attention ceci est un médicament.

Codoliprane adulte 400 mg / 20 mg, comprimé sécable est un antalgique périphérique, analgésique opioïde. Ce médicament contient du paracétamol et de la codéine. Il est indiqué dans le traitement des douleurs modérées à intenses qui ne sont pas soulagées par l'aspirine, le paracétamol ou l'ibuprofène utilisé seul.

Réservé à l'adulte (à partir de 15 ans).





Conditionnement : Boîte de 16 comprimés


Pour connaître les mises en garde, les précautions d'emploi, la composition, la posologie, les contre-indications, veuillez consulter la notice d'utilisation .
Résumé des caractéristiques du produit (ANSM)
Si vos symptômes persistent, consultez votre médecin.

Composition :


Les substances actives sont :
Paracétamol...................................... 400,00 mg,
Phosphate de codéine hémihydraté .....................................20,00 mg,
Quantité correspondant à codéine base......................................15,62 mg
Pour un comprimé sécable.


Les autres composants sont :
Gélatine, acide stéarique, amidon de pomme de terre, povidone, crospovidone.


Posologie :

RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT A PARTIR DE 15 ANS.
1 comprimé, à renouveler en cas de besoin au bout de 4 à 6 heures.
Eventuellement prendre 2 comprimés en une prise en cas de douleurs intense, sans dépasser 6 comprimés par jour.


NE JAMAIS PRENDRE PLUS DE 4 GRAMMES DE PARACETAMOL PAR JOUR (en tenant compte de tous les médicaments contenant du paracétamol dans leur formule).

Ce médicament vous a été personnellement délivré dans une situation précise :

  • Il ne peut pas être adapté à un autre cas.
  • Ne pas le conseiller à une autre personne.

En cas de doute, demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.


Mode et voie d'administration
Voie orale. Les comprimés sont à avaler avec un verre d'eau.


Fréquence d'administration
En général, les prises sont espacées de 6 heures et au minimum de 4 heures. En cas de douleurs persistantes, les prises systématiques permettent d'éviter les pics de douleur.
En cas de maladie grave des reins (insuffisance rénale sévère), les prises seront espacées de 8 heures au minimum.


Durée du traitement
Si la douleur persiste plus de 4 à 5 jours, ne pas continuer le traitement sans l'avis de votre médecin.


Si vous avez pris plus de Codoliprane adulte 400 mg / 20 mg, comprimé sécable que vous n'auriez dû :
En cas de surdosage ou d'intoxication accidentelle, prévenir en urgence un médecin. Les principaux signes de surdosage en codéine sont la somnolence et des difficultés respiratoires.


Si vous oubliez de prendre Codoliprane adulte 400 mg / 20 mg comprimé sécable
N'augmentez pas la dose et respectez le délai entre les prises.


Si vous arrêtez de prendre Codoliprane adulte 400 mg / 20 mg, comprimé sécable
En cas de traitement prolongé l'arrêt brutal de ce médicament peut entraîner un syndrome de sevrage.

Ne prenez jamais Codoliprane adulte 400 mg / 20 mg, comprimé sécable dans les cas suivants :

  • Allergies connues à l'un des constituants de ce médicament
  • Maladie grave du foie,
  • Chez l'asthmatique,
  • Insuffisance respiratoire,
  • Allaitement, en cas de traitement au long cours.

EN CAS DE DOUTE, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L'AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.


Faites attention avec Codoliprane adulte 400 mg / 20 mg, comprimé sécable
Mises en garde spéciales
En cas de surdosage ou de prise par erreur d'une dose trop élevée, consultez immédiatement votre médecin.
L'usage prolongé de ce médicament peut entraîner une dépendance. Ne pas utiliser de façon prolongée sans avis médical.

Ce médicament contient du paracétamol et de la codéine. D'autres médicaments en contiennent. Ne les associez pas afin de ne pas dépasser les doses maximales conseillées (voir "posologie" et "mode d'administration").


Précautions d'emploi
L'absorption d'alcool pendant le traitement est déconseillé.
Prévenez votre médecin en cas :

  • de maladies des reins ou du foie,
  • de maladies respiratoires (dont l'asthme),
  • d'encombrement bronchique (toux avec expectoration),
  • d'opération de la vésicule biliaire.

EN CAS DE DOUTE NE PAS HESITER A DEMANDER L'AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.


Prise ou utilisation d'autres médicaments
Ce médicament doit être évité avec les agonistes-antagonistes morphiniques (buprénorphine, nalbuphine, pentazocine), la naltrexone et avec la consommation d'alcool.
Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.
Signalez que vous prenez ce médicament si votre médecin vous prescrit un dosage d'acide urique dans le sang.


Grossesse et allaitement
Grossesse
Il est possible de prendre ce médicament pendant la grossesse, pour un temps bref (quelques jours) et aux doses recommandées. Cependant, en fin de grossesse, la prise abusive de codéine peut entraîner une toxicité chez le nouveau-né. Par conséquent, il convient de toujours demander l'avis de votre médecin avant de prendre ce médicament et de ne jamais dépasser la dose préconisée. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.


Allaitement
Ce médicament passe dans le lait maternel.
De trop fortes doses de codéine administrées chez les femmes qui allaitent peuvent entraîner des pauses respiratoires ou des baisses du tonus du nourrisson. En cas d'allaitement, en dehors d'une prise ponctuelle, ce médicament est contre-indiqué.
Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.
Conduite de véhicules et utilisation de machines
L'attention est appelée notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines, sur les risques de somnolence dus à la présence de codéine dans ce médicament. Ce phénomène s'atténue après plusieurs prises, il peut être utile de commencer ce traitement le soir. Ce phénomène est accentué par la prise de boissons alcoolisées.



Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

Mis à jour le 13/07/2017