Doliprane 150 mg 10 suppositoires

Douleurs et fièvre - Nourrissons de 8 à 12 kg

2,35 €

Attention médicament Attention ceci est un médicament.

Doliprane est un antalgique (calme la douleur) et un antipyrétique (fait baisser la fièvre). La substance active de ce médicament est le paracétamol. Il est utilisé pour traiter la douleur et/ou la fièvre, par exemple en cas de maux de tête, d'état grippal, de douleurs dentaires, de courbatures.



Cette présentation est réservée au nourrisson de 8 à 12 kg (soit environ de 6 à 24 mois). Pour les enfants pesant moins de 8 kg ou plus de 12 kg, il existe d'autres présentations de paracétamol dont le dosage est plus adapté. N'hésitez pas à demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

 


Conditionnement : Boîte de 10 suppositoires

 

 


Pour connaître les mises en garde, les précautions d'emploi, la composition, la posologie, les contre-indications, veuillez consulter la notice d'utilisation .
Résumé des caractéristiques du produit (ANSM)
Si vos symptômes persistent, consultez votre médecin.

 

La substance active est :

Paracétamol .......................................................................... 150 mg

Pur un suppositoire

 

 

Les autres composants sont : glycérides hémi-synthétiques solides.

 

 

 

Respectez toujours la dose prescrite par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

 

En raison du risque d'irritation rectale, l'administration du suppositoire doit être la plus courte possible, ne doit pas dépasser 4 suppositoires par jour et sera remplacée dès que possible par un traitement par voie orale.

 

En cas de diarrhée, la forme suppositoire n'est pas adaptée.

 

 

 

Posologie

 

La dose de paracétamol dépend du poids de l'enfant. Les âges sont mentionnés à titre d'information. Si vous ne connaissez pas le poids de votre enfant, il faut le peser afin de lui donner la dose la mieux adaptée.

 

Le paracétamol existe sous de nombreux dosages permettant d'adapter le traitement au poids de chaque enfant. La dose quotidienne de paracétamol recommandée est d'environ 60 mg/kg/jour, à répartir en 4 administrations soit environ 15 mg/kg toutes les 6 heures.

 

 

 

Nourrissons de 8 à 12 kg (environ de 6 à 24 mois)

La dose habituelle est de 1 suppositoire, à renouveler en cas de besoin au bout de 6 heures, sans dépasser 4 suppositoires par jour.

 

 

 

Mode et voie d'administration

 

Ce médicament est utilisé par voie rectale.

  1. Détacher un suppositoire selon les pointillés.
  2. Écarter les 2 bords pour ouvrir.
  3. Sens d'introduction du suppositoire (le bout plat en premier pour éviter son rejet).

 

 

Fréquence d'administration et durée du traitement

  • Vous devez donner les suppositoires régulièrement pour éviter que la douleur et la fièvre ne revienne.
  • Les administrations doivent être régulièrement espacées de 6 heures, y compris la nuit.
  • Si votre enfant a une maladie grave des reins, vous devez attendre 8 heures minimum entre chaque administration.
  • Si la douleur persiste plus de 5 jours ou la fièvre plus de 3 jours, ou en cas d'efficacité insuffisante ou de survenue de tout autre signe, ne continuez pas le traitement sans l'avis de votre médecin.

 

 

Si vous avez donné à votre enfant plus de Doliprane que vous n'auriez dû

  • Consultez immédiatement votre médecin ou les urgences médicales.
  • La dose quotidienne maximale de paracétamol ne doit pas dépasser 80 mg/kg/jour.
  • Le surdosage peut être à l'origine d'une maladie du foie (insuffisance hépatique), d'une maladie du cerveau (encéphalopathie), d'un coma voire d'un décès et notamment chez les populations plus à risque telles que les jeunes enfants, les personnes âgées et dans certaines situations (maladie du foie, alcoolisme, malnutrition chronique).
  • Dans les 24 premières heures, les principaux symptômes d'intoxication sont : nausées, vomissements, perte d'appétit, douleurs abdominales, pâleur.
  • Le surdosage peut également entraîner : une atteinte du pancréas (pancréatite), une hyperamylasémie (augmentation du taux d'amylase dans la sang), une maladie des reins (insuffisance rénale aiguë).

 

 

 

Ne donnez jamais Doliprane

  • Si votre enfant est allergique à la substance active (le paracétamol) ou à l'un des autres composants contenus dans Doliprane.
  • Si votre enfant a une grave maladie du foie.
  • Si votre enfant a eu récemment une inflammation anale ou rectale ou des saignements du rectum

 

 

Faites attention avec Doliprane

La prise de paracétamol peut entraîner des troubles du fonctionnement du foie.

 

 

Vous devez demander l'avis de votre médecin avant de donner ce médicament à votre enfant :

  • s'il a une maladie du foie ou une maladie grave des reins,
  • s'il souffre de déshydratation,
  • s'il souffre par exemple de malnutrition chronique, s'il a perdu du poids récemment, s'il est atteint du virus du SIDA ou d'une hépatite virale chronique, s'il souffre de mucoviscidose, ou encore s'il est atteint de la maladie de Gilbert,

 

A titre informatif : la consommation de boissons alcoolisées pendant le traitement est déconseillée.

 

En cas d'hépatite virale aiguë, arrêtez le traitement et consultez votre médecin.

Avec les suppositoires, il y a un risque d'irritation locale, d'autant plus fréquent et intense que la durée du traitement est prolongée, le rythme d'administration est élevé et la dose est forte.

 

 

Analyse de sang

Prévenez votre médecin si vous donnez Doliprane à votre enfant et qu'il doit faire un test sanguin car ce médicament peut fausser les résultats du taux d'acide urique et de sucre (glycémie) dans le sang.

 

 

Prise ou utilisation d'autres médicaments

 

Ce médicament contient du paracétamol. D'autres médicaments en contiennent. Ne les associez pas, afin de ne pas dépasser la dose quotidienne recommandée. Si vous devez donner à votre enfant d'autres médicaments contenant du paracétamol, parlez-en d'abord à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

Si votre enfant suit un traitement anticoagulant par voie orale, l'administration de Doliprane aux doses maximales pendant 4 jours nécessite une surveillance renforcée de de l'INR. Dans ce cas, consultez votre médecin.

 

Si votre enfant prend ou a pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

 

 

Consulter la notice en cliquant ici si le PDF ne s'affiche pas.

Mis à jour le 18/10/2016