Hypertension et grossesse : ce qu'il faut savoir | restaurant-rolancy-nice.fr

Hypertension et grossesse : ce qu'il faut savoir


Il s'agit de la complication la plus fréquente chez les femmes enceintes. La pression artérielle baisse en début de grossesse puis remonte à des valeurs identiques (voir Hypertention artérielle : quels risques ?), voire supérieures à celles observées avant la grossesse. Si la tension est supérieure à 160 /110 mmHg, des complications peuvent apparaître. Au-dessus de 170 / 110 mmHg, une hospitalisation d'urgence s'impose.


Une grossesse à surveiller


Hypertension et grossesseComme l'hypertension classique, le plus souvent, la femme enceinte n'a aucun symptôme et c'est lors d'un examen de routine que l'hypertension est détectée (tests d'urine, prise de la tension). Néanmoins, quelques signes peuvent alerter : maux de tête, bourdonnements, somnolence, troubles visuels et bien sûr, tension artérielle élevée. En cas d'alerte, une courte hospitalisation peut être nécessaire, afin de réaliser un bilan approfondi.


Quelques termes à connaître


Il peut y avoir différents cas d'hypertension chez la femme enceinte :

  • une hypertension permanente connue avant la grossesse ou au tout début de celle-ci.
  • une hypertension provoquée par la grossesse, le plus souvent chez une femme attendant son premier enfant : c'est le cas de l'hypertension artérielle gravidique.

Dans ce dernier cas, l'hypertension peut évoluer et se compliquer en fin de grossesse. En effet, la femme enceinte peut souffrir de pré-éclampsie, aussi appelée toxémie gravidique : il s'agit de l'association d'une hypertension artérielle, de la présence d'albumine dans les urines, et d'oedèmes au niveau des membres inférieurs et du visage.
L'albumine est une protéine produite par le foie et est présente naturellement dans le sang. Dans le cas d'une toxémie, elle se retrouve alors dans les urines.

La toxémie survient pour la majorité des cas en fin de grossesse, et souvent lors d'un premier enfant. Elle est souvent présente avant que les symptômes ne se manifestent : au moment où le placenta se forme, les vaisseaux sont trop étroits, et la tension artérielle augmente pour pallier à ce défaut.

La pré-éclampsie, non soignée, peut mener à l'éclampsie, un cas grave, car elle peut mener jusqu'au coma : il s'agit en effet d'une crise convulsive caractérisée par une violente douleur abdominale, des troubles visuels,  des maux de tête et une perte de connaissance. Elle se raréfie néanmoins au fil des ans, la prise en charge des femmes enceintes atteintes d'hypertension étant de plus en plus efficace.


Hypertension : quels risques ?


Le placenta étant affecté, il y a un risque que les échanges entre la mère et l'enfant ne se fassent plus correctement. La croissance du bébé est alors menacée : l'enfant peut souffrir de souffrance foetale chronique (le fœtus ne reçoit plus les éléments nécessaires à son développement), il a aussi  plus de chances de souffrir d'un poids faible à la naissance, et l'accouchement peut être prématuré. On surveillera alors de près la croissance du bébé, afin de vérifier si l'échange des nutriments entre la mère et l'enfant se fait correctement.

Pour la maman, plusieurs complications peuvent survenir :

  • le fonctionnement des reins peut être affecté
  • il y a risque d'oedèmes au niveau des poumons 
  • la qualité des vaisseaux sanguins est également altérée (les plaquettes sont trop utilisées)

L'éclampsie est la conséquence ultime à éviter, car elle menace la vie de la mère et du bébé.


Traitement de l'hypertension lors de la grossesse


La seule guérison sera l'accouchement. S'il peut être déclenché durant les dernières semaines si la situation s'aggrave, il ne le sera qu'en dernier lieu. En attendant, le traitement de l'hypertension pendant la grossesse pourra reposer sur :

Pour prévenir les complications, certaines règles peuvent aider à rétablir la tension artérielle :

  • Surveiller son alimentation, en réduisant notamment les apports en graisses et en sucres, et en consommant davantage d'aliments riches en protéines (lait, poisson, œufs, volaille...)  Sans oublier de boire de l'eau régulièrement et suffisamment.
  • Se reposer : favoriser les activités relaxantes et éviter les facteurs de stress, qui font généralement grimper la tension.
  • Contrôler régulièrement la tension, en suivant scrupuleusement le suivi médical imposé. Ce qui permettra de surveiller l'évolution de l'hypertension et de détecter l'apparition d'éventuels problèmes.


A lire aussi :
Hypertension artérielle : quels risques ?
Hypertension : comment mesurer sa tension à domicile ?